Suomen ulkopolitiikan asiakirja-arkisto ja kronologia
Lisää kirjanmerkki

Intervention de M. Paavo Väyrynen, Ministre des Affaires Etrangères, au cours du debat sur le budget au Parlement, le 19 septembre 1991, sur le Traité d'amitié, de co-operation et d'assistance mutuelle entre la Finlande et l'Union soviétique

Pour terminer, je voudrais intervenir dans le débat sur le Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle entre la Finlande et l'Union soviétique qui a été entamé par les présidents des groupes parlementaires des majeurs partis gouvernementaux.

Comme le Premier Ministre, M. Aho, a constaté dans son discours du 3 septembre 1991, nous devons réexaminer tous les traités conclus avec notre voisin à l'est dans leur ensemble dans cette situation internationale changée. Cela signife d'une part que nous devons être disposés aux négociations sur les traités qu'il sera nécessaire de conclure entre la Finlande et la Russie. D'autre part, dans cette nouvelle situation, les traités conclus entre la Finlande et l'Union soviétique, y compris le Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle, doivent faire I'objet d'un réexamen.

Le Ministre soviétique des Affaires Etrangères, M. Boris Pankine, a fait savoir hier que l'Union soviétique sera prête à avoir des entretiens sur le Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle. Le même message a été apporté de Moscou par M. Pertti Paasio, président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement. Lorsque je vais rencontrer M. Pankine à New York le dimanche prochain, nous pouvons aborder la question relative à I'ouverture de ces entretiens.

Lisää kirjanmerkki